Taux d’humidité idéal dans une maison, pièce par pièce

Une mesure du taux d’humidité fournit des informations sur la quantité d’humidité ou de vapeur d’eau dans votre maison. Trop d’humidité ou trop peu d’humidité peut engendrer divers problèmes pour votre famille et votre foyer.
Le taux d’humidité intérieur global de votre maison devrait idéalement se situer entre 30% et 50% (notamment selon l’American Society of Heating, Refrigerating and Air-Conditioning Engineers). Les membres de votre famille, vos animaux de compagnie et même vos plantes d’intérieur ajoutent de l’humidité ou de la vapeur d’eau à l’environnement de votre maison.

Comment mesurer le taux d’humidité intérieur de votre maison avec précision ?

Le taux d’humidité doit être surveillé quotidiennement car les températures extérieures varient constamment. Alors, comment savoir si le taux d’humidité intérieur de votre maison se situe bien entre 30% et 50% ?

Hygromètre ThermoProAvec un hygromètre

Un hygromètre mesure et affiche le taux d’humidité d’une pièce. Les hygromètres mesurent le taux d’humidité de l’air de 0% (air extrêmement sec) à 100% (air très humide).

Idéalement, le taux d’humidité intérieur doit être compris entre 30% et 50% d’humidité relative.

  • Si le taux d’humidité est inférieur à 30%, les virus en suspension, tels que la grippe, restent infectieux jusqu’à cinq fois plus longtemps.
  • Si le taux d’humidité est supérieur à 50%, la durée de vie et le rythme de reproduction des bactéries et des acariens augmentent.

Vous pouvez généralement trouver un bon hygromètre pour une trentaine d’euros en grande surface ou sur internet.

Pour vous assurer que votre hygromètre fonctionne correctement, la méthode la plus simple pour tester sa précision est de l’envelopper dans un chiffon humide et d’attendre quelques heures. Il devrait alors afficher un taux d’humidité proche de 95%.

Avec un psychromètre

Psychromètre Uni-TSi vous souhaitez une précision professionnelle, vous pouvez investir dans un psychromètre (un hygromètre plus avancé). Le psychromètre est un outil de mesure simple et précis associant un thermomètre « sec » et un autre dont le bulbe est entouré d’une mousseline constamment imbibée d’eau dit thermomètre « mouillé ».

L’évaporation de l’eau à la surface du bulbe du thermomètre mouillé est d’autant plus intense que la température est faible et que l’air est sec. On utilise ensuite des tables psychrométriques pour déterminer l’humidité relative.

Comment détecter si le taux d’humidité de votre intérieur n’est pas optimal sans outil de mesure ?

Indices d’un manque d’humidité :

  • Lèvres et peau gercées ;
  • Maux de gorges ;
  • Nez sec et irrité ;
  • Augmentation de l’électricité statique ;
  • Pannes des équipements électroniques.

Comment y remédier ? Investir dans un humidificateur d’air est la solution la plus simple et la plus efficace.

Indices d’un excès d’humidité :

  • Condensation sur les fenêtres, les miroirs et les surfaces vitrées ;
  • Tâches humides sur les plafonds et les murs ;
  • Moisissures et odeurs de moisi dans la salle de bain, la buanderie ou la cuisine ;
  • Allergies plus actives, éternuements plus fréquents.

Comment y remédier ? Équiper votre foyer d’un déshumidificateur d’air pour rétablir un environnement sain.

Quel est le taux d’humidité idéal pour votre intérieur ?

Les taux d’humidité idéaux à la maison devraient osciller autour de 45%. Tout ce qui est inférieur à 30% est trop sec, plus de 50% est trop humide. Mais ce n’est pas une règle absolue, le taux d’humidité idéal varie d’une pièce à l’autre.

Chambre à coucherChambre à coucher

Taux d’humidité optimal : entre 30% et 50%.

Fatigué de vous réveiller et de vous retourner sans arrêt la nuit ? Vous pouvez améliorer la qualité de votre sommeil en contrôlant le taux d’humidité de votre chambre à coucher. La quantité relative d’humidité dans l’air peut affecter votre confort lorsque vous essayez de vous endormir.

Une humidité relative élevée (c’est-à-dire une humidité supérieure à 50%) peut provoquer des bouffées de chaleur, provoquant une gêne et une agitation. En raison de l’humidité supplémentaire dans l’air, les acariens et les moisissures peuvent croître et prospérer, causant des allergies et de l’asthme.

Chambre de bébé

Taux d’humidité optimal : entre 40% et 50%.

Le taux d’humidité dans la chambre de votre bébé doit être compris entre 40 et 50%, comme le recommande le Conseil national de la protection de l’enfance (CNPE).

Chambre de bébéDe nombreuses chambres de bébé sont trop humides en été, ce qui peut engendrer des odeurs de moisi et des problèmes de moisissure, encourager la propagation des acariens et autres insectes nuisibles. À l’inverse, l’air hivernal, souvent trop sec, peut entraîner des saignements de nez, des maux de gorge, une peau sèche, des problèmes respiratoires et une sensation inconfortable pour votre bébé.

En été, installez un déshumidificateur d’air dans la chambre de votre bébé. En hiver, branchez un humidificateur pour augmenter le taux d’humidité de la pièce et optimiser le confort et le repos de votre enfant.

Bureau

Taux d’humidité optimal : entre 40% et 50%.

L’humidité relative idéale devrait être comprise entre 40 et 50% dans votre bureau, que vous travaillez à domicile ou en entreprise.

Les plantes vertes dans votre bureau peuvent aider à réguler l’humidité ambiante. Si votre bureau n’est pas équipé d’un système de ventilation, investir dans un humidificateur d’air est une bonne alternative.

Salon et pièces à vivre

SalonTaux d’humidité optimal : entre 40% et 50%.

Pour des raisons de santé et de bien-être, le taux d’humidité dans vos espaces de vie, tels que votre salon ou votre salle à manger, devrait idéalement se situer entre 40% et 50%.

Cuisine

Taux d’humidité optimal : entre 50% et 60%.

La vapeur d’eau résultant de la cuisson, de la friture, de l’ébullition et du nettoyage de la vaisselle peut entraîner un taux d’humidité supérieur à la valeur nominale. Ce n’est pas un problème du moment que votre cuisine dispose d’un système d’aération.

Salle de bain

Taux d’humidité optimal : entre 50% et 70%.

Le taux d’humidité dans la salle de bain est naturellement plus élevé que dans les autres pièces. Ce n’est généralement pas un problème mais vous devez néanmoins penser à ventiler la pièce après votre douche ou votre bain pour laisser la vapeur d’eau s’échapper et éviter le développement de moisissures sur les murs et les joints.

Conclusion

Les activités quotidiennes telles que le bain, la lessive, la cuisine et le nettoyage contribuent à faire varier le taux d’humidité de votre maison.
Pour vous assurer que l’humidité de votre maison est optimale, surtout pendant les mois où les fenêtres sont fermées, effectuez des tests visuels simples ou utilisez des appareils de mesure comme les hygromètres pour tester avec précision l’humidité relative de votre habitat.

Fermer le menu